L’utilisation d’un poêle à bois pendant l’hiver est une excellente façon de compléter votre système de chauffage central et d’optimiser le confort dans votre maison. Tout comme l’inspection et la réparation d’une chaudière ou d’un appareil de chauffage, l’entretien d’un poêle à bois est nécessaire pour assurer son bon fonctionnement et sa sécurité. Si vous vous demandez ce que vous pouvez faire pour améliorer l’entretien de votre poêle à bois, voici quelques suggestions pour accroître l’efficacité et assurer le bon fonctionnement de votre poêle à bois.

Entretien du poêle à bois : Brûler ou ne pas brûler

Soyez conscient des limites de combustible de votre poêle. Bien que certains poêles soient conçus pour brûler à la fois du charbon et du bois, la plupart des poêles à bois sont conçus pour brûler uniquement du bois. Ne brûlez pas de bois flotté, de déchets, de bois traité, de bûches artificielles ou de tous produits contenant du zinc, du soufre, du plomb ou du plastique. En effet, ceux-ci endommageront la combustion catalytique. Brûler des ordures dans un poêle à bois est dangereux pour son potentiel d’allumer un feu de cheminée, et aussi parce que les ordures pourraient contenir des plastiques ou d’autres éléments qui émettent des gaz nocifs.

Il est préférable de ne brûler que du bois sec pour un dégagement de chaleur maximum, moins d’accumulation de créosote et une économie exceptionnelle. Évitez de brûler du bois vert non assaisonné qui peut contenir jusqu’à 50 % de son poids en humidité et qui doit être brûlé avant que la chaleur puisse atteindre votre maison.

Entretien des poêles à bois : cheminées, conduits de fumée et températures

Un thermomètre de cheminée installé sur la cheminée du poêle vous donnera de l’information sur les gaz qui en sortent. La surveillance de leurs niveaux est importante pour l’efficacité et la lutte contre la pollution.

Comment bien entretenir un poêle à bois ?

Construisez de petits feux chauds pour brûler un maximum de gaz volatils et pour réduire la qualité de l’air et d’autres problèmes de sécurité. Votre effort et votre attention en valent la peine. Gardez les évents d’entrée d’air du poêle propres en enlevant l’excès de cendres. Cela réduit également le niveau d’oxygène requis pour un feu efficace. Observez la quantité de fumée provenant de votre cheminée. Moins il y a de fumée, plus le processus de combustion est propre.

Simplifiez l’entretien de votre poêle à bois en augmentant l’efficacité de votre maison

L’entretien de votre poêle à bois dépend directement de la quantité d’énergie dont vous avez besoin pour l’utiliser. Un poêle qui n’est utilisé qu’une ou deux fois par mois nécessitera évidemment moins d’entretien qu’un poêle qui est utilisé plusieurs heures, plusieurs fois par semaine. Réduire la quantité de chaleur qui s’échappe de votre maison ainsi que la quantité d’air froid indésirable qui y pénètre réduira les besoins d’entretien de votre poêle à bois. Cela diminuera également vos coûts globaux de chauffage. Il est très utile si votre maison est bien isolée et si les fuites des fenêtres et des portes sont corrigées au moyen de calfeutrage, de coupe-froid, etc.