Les appareils de chauffage au bois gagnent largement en popularité au cours des années passées, en raison des différents avantages qu’il est possible d’obtenir en utilisant le bois pour générer de la chaleur. Une des solutions qui est de plus en plus recourues par les particuliers est le poêle à granulé, et il est important de bien faire l’installation de celui-ci pour en tirer parti au mieux.

Utiliser un poêle à granulés

On parle de poêle à granulés pour définir un appareil qui sert à générer de la chaleur dans une maison en utilisant le bois comme source d’énergie. De plus en plus de personnes se tournent vers cette alternative dans la mesure où le bois est une des énergies de chauffage les moins onéreuses et les plus écologiques qu’il est actuellement possible de trouver sur le marché. Le poêle à bois se distingue de la cheminée et insert par le fait d’être un dispositif indépendant qui n’est pas encastré dans la structure de la maison. Le tout se charge de la combustion du bois puis de l’évacuation de la fumée par le biais d’un conduit.

La mise en place d’un tel élément de chauffage nécessite donc qu’on prenne en compte la nécessité d’installer un conduit pour l’évacuation de la fumée. Cela vient poser des restrictions pour ce qui est des emplacements possibles qu’il est possible pour votre poêle à granulés de prendre dans votre maison. Généralement, il est préférable de les placer à proximité du mur, mais plusieurs particuliers prennent la décision de le placer au centre d’une pièce quand cela est possible, pour une meilleure distribution de la chaleur ainsi générée, et c’est intéressant de faire cela dans la mesure où cela ne vient pas nuire au confort.

La mise en place du poêle à granulés

Le choix de la pièce est un choix important, et il ne faut pas poser votre poêle à granulés dans une pièce trop petite, car la chaleur générée est élevée, et ne convient que pour des pièces de 20 à 30m² de volume. Il y a différentes distances de sécurité qu’on doit respecter entre les parties du poêle et les éléments à proximité. Si le sol est de type inflammable, comme le parquet en bois, il est nécessaire de poser une plaque d’acier de 2mm d’épaisseur entre celui-ci et le poêle pour éviter les problèmes. Il faut aussi faire la mise en place d’une isolation du conduit de fumée par les endroits où il entre en contact avec le plancher d’un étage ou bien le plafond.

La question de l’alimentation en air peut se gérer de deux principales manières : la mise en place d’une arrivée d’air à proximité du poêle ou bien un relai direct de celui-ci avec l’extérieur. L’évacuation de la fumée peut se faire par divers chemins, et on peut faire passer le conduit de fumée par le mur ou bien par la toiture. Passer par le mur évite que vous ayez à gérer le problème du fait de faire passer le conduit par plusieurs étages ou bien au beau milieu d’une zone de vie.